3.4. Le rapport de dépistage

Pour un maximum d’efficacité, il est nécessaire de retrouver facilement dans un même dossier les données recueillies lors du dépistage. Ces données peuvent servir à faire le suivi du succès des traitements sur les populations. Elles peuvent également être utiles à une nouvelle personne qui ferait le dépistage ou à un dépisteur externe.

Le rapport de dépistage peut être fait sous plusieurs formats, électroniques ou papiers. Il peut s’agir de :

  • Plan de serre avec points de couleur;
  • Tableau de type Excel;
  • Graphique de type Excel avec le nombre d’insectes en fonction de la date.

Données à recueillir lors du dépistage :

  • Localisation des pièges et dates d’installation;
  • Dates de dépistage et nombre d’insectes relevés;
  • Stade de développement des cultures;
  • Type, quantité et date d’introduction des agents de lutte biologique et les résultats obtenus.
  • Traitements phytosanitaires effectués comprenant la date, le produit appliqué, la dose, le volume utilisé, les plantes traitées, la phytotoxicité si remarquée, l’efficacité sur les ravageurs, la toxicité sur les auxiliaires, etc.

Quelques exemples de rapports de dépistage.

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations