4.2. Cochenilles

Les cochenilles farineuses [Galerie photos]
(Planococcus citri et Pseudococcus spp.)

Différents groupes de cochenilles peuvent affecter les plantes, surtout dans les productions ornementales : Les cochenilles farineuses, les cochenilles à bouclier, les cochenilles à carapace et les cochenilles de racines. Les plus rencontrées sont les cochenilles farineuses. Parmi celles-ci, la cochenille farineuse de l’oranger (Planococcus citri) et la cochenille farineuse des serres, ou à longue queue (Pseudococcus longispinus). Ces insectes causent des dommages à l’extérieur dans les régions tropicales et en serre, particulièrement sur les plantes vertes.

Description

Les cochenilles farineuses ont le corps mou et ressemblent à de petites boules de ouate blanchâtres et poudreuses, fixées sur les tiges et à l’aisselle des feuilles. Les larves, les adultes mâles et femelles ont des pattes. Les femelles mesurent 3 à 5 mm de long et n’ont pas d’ailes. Leur tête, leur thorax et leur abdomen sont soudés; leur corps est en une seule partie. Les mâles sont rares, ont deux paires d’ailes et mesurent 1 mm. Durant leur courte vie, ils ne se nourrissent pas et se déplacent pour féconder les femelles.

Cycle vital

Les premiers stades larvaires ne sont pas recouverts de cire et sont mobiles. Mâles et femelles sont identiques. Au 3e stade larvaire, le mâle se fait un cocon, effectue une métamorphose complète avant d’émerger en adulte. La femelle devient cireuse à partir du 2e stade larvaire. Au 3e stade larvaire, elle mue pour ensuite devenir adulte et ce, sans métamorphose complète. Pour la plupart des espèces, les oeufs sont déposés sous la femelle dans une masse cotonneuse appelée ovisac. La femelle pond de 100 à 600 oeufs, elle meurt après la ponte. Par contre, la femelle de P. longispinus se reproduit surtout de façon asexuée et ne produit pas d’ovisac, car elle donne naissance à des larves (viviparité).

Le développement de cet insecte est favorisé par la fertilisation riche en azote, des périodes prolongées de température chaude (>20°C) et une humidité relative élevée. Sous 13°C, les cochenilles ne pondent pas. Le cycle vital est complété (de l’oeuf à l’adulte) en 80 jours à 18°C et en 30 jours à 30°C.

Dommages

La présence de cochenilles visibles sur le feuillage nuit à l’esthétique des plants et diminue grandement leur valeur. L’insecte suce la sève des plantes et il excrète un liquide collant et luisant qu’on appelle miellat. Le miellat sécrété est responsable de la formation de fumagine, un champignon au duvet noir. Cette coloration noire nuit à la croissance de la plante en plus d’être inesthétique. De fortes infestations ralentissent la croissance, entraînent le jaunissement et la chute des feuilles.

Dispersion dans la culture

Les jeunes cochenilles, qui sont mobiles, se dispersent localement et cherchent l’endroit idéal sur la plante afin de sucer la sève. Elles ne parcourent cependant pas de longues distances, mais peuvent être transportées par l’eau d’irrigation. En général, ce sont les travailleurs qui distribuent les cochenilles à travers la serre. En effet, l’amas cotonneux d’oeufs peut coller sur les vêtements et retomber ailleurs dans la culture. L’achat de nouvelles plantes déjà infestées ou l’utilisation de matériel contaminé peut aussi contribuer à la dispersion du ravageur.

Dépistage

L’inspection des plants est une opération cruciale pour un dépistage rapide des foyers d’infestation. On retrouve les cochenilles sur les nouvelles tiges et aux aisselles des feuilles. Elles se logent aussi sur les mauvaises herbes par terre. Pour les repérer, on recherche du duvet cotonneux ressemblant à de la ouate ainsi que la présence de miellat et de fumagine.

Prévention

L’inspection des nouveaux arrivages est primordiale. Éviter d’utiliser du matériel contaminé (ex : plateaux, pots, terreau). Éliminer les plants fortement infestés.

Cochenille farineuse adulte

Cochenille à carapace

Cochenille à longue queue

Cochenille à longue queue

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations