4.9. Thrips

Thrips des petits fruits (Frankliniella occidentalis) [Galerie photos]
et thrips de l’oignon (Thrips tabaci) [Galerie photos]

On retrouve près de 5 000 espèces de thrips sur la planète, dont seulement une dizaine sont phytophages. Les espèces les plus problématiques en serre sont le thrips des petits fruits et le thrips de l’oignon.

Description

Le thrips est un petit insecte de 1 à 1,5 mm de long au corps cylindrique et à deux paires d’ailes étroites frangées de poils. Sa couleur varie de jaune ou orangé à noir ou brun foncé. T. tabaci est légèrement plus petit que F. occidentalis et son abdomen est parfois plus foncé que le thorax.

Cycle vital

L’insecte passe par six stades au cours de sa vie. La femelle pond ses oeufs à l’intérieur de la feuille. Après l’oeuf, on compte deux stades larvaires qui se nourrissent de la plante au revers de la feuille. La larve se jette ensuite au sol pour se transformer en pupe (nymphe) avant de devenir adulte. C’est à ce stade que les ailes de l’insecte sont pleinement développées. Thrips tabaci peut hiberner dans les serres à des températures hivernales. Le thrips se développe à des températures entre 11 et 35°C. Il meurt si la température demeure constante à 35 °C et plus. Son cycle vital est plus rapide à mesure que la température augmente et ce, jusqu’à 25°C, où l’insecte passe de l’oeuf à l’adulte en 13 jours.

Dommages

Le thrips broie la surface des tissus et suce la sève causant des égratignures ou des rayures argentées sur les feuilles et les fleurs de nombreuses espèces de plantes. De petits points noirs (excréments) peuvent aussi être visibles sur les lésions. Lorsque les populations sont fortes et que l’insecte se nourrit des bourgeons, il cause des déformations foliaires et une nanification des feuilles. Le thrips peut aussi véhiculer des virus, dont le TSWV (Tomato Spotted Wilt Virus) et l’INSV (Impatiens Necrotic Spot Virus).

Dispersion dans la culture

Le début d’une infestation de thrips peut être causée par l’entrée de plantes affectées dans la production ou par l’émergence d’individus ayant hibernés dans la serre après la dernière culture. En été, les thrips peuvent arriver de l’extérieur. Les premiers foyers d’infestations sont souvent remarqués dans les zones chaudes de la serre, par exemple près des fournaises. La population se disperse ensuite dans toute la production transportée soit par le vent, par les travailleurs ou par le déplacement de végétaux. Le thrips peut voler sur de courtes distances.

Dépistage

Les endroits chauds et secs (ex : fournaises) et les mauvaises herbes par terre sont souvent colonisés par les thrips. On retrouve les thrips surtout dans les fleurs et sur les points de croissance des végétaux. Il est possible d’utiliser des plantes indicatrices comme le chrysanthème jaune dans une culture sans fleurs pour repérer les premiers thrips rapidement.

Les égratignures, blessures et les malformations sur les nouvelles feuilles en émergence et sur les fleurs sont des signes de la présence de thrips. Pour les dépister, on peut secouer légèrement le feuillage et les fleurs au-dessus d’un papier blanc pour les faire tomber et pour les observer se déplacer sur le papier. Souffler dans les fleurs est aussi un bon moyen de les voir. Les thrips sont attirés par le jaune et par le bleu, ces couleurs sont idéales pour le piégeage. Les pièges englués doivent être placés légèrement au-dessus des plants. On doit compter les thrips collés sur les pièges et changer les pièges régulièrement. Sur les pièges collants, les thrips peuvent facilement être confondus à des grains de tourbe (utiliser une bonne loupe).

Des pièges peuvent être placés à l’horizontal à 30 cm du sol pour vérifier l’émergence entre deux cycles de production.

Prévention

On peut prévenir les infestations de thrips en effectuant un vide sanitaire de la serre. L’inspection des nouveaux arrivages et leur traitement au besoin est un atout. Poser des moustiquaires (132 mesh), utiliser des pièges collants pour le trappage massif et éliminer les mauvaises herbes sont d’autres méthodes qui permettent de maintenir les populations de thrips au minimum.

Cycle de vie du thrips

Adulte

Larves de thrips

Ailes frangées de thrips sur un piège collant

Larve de thrips

Larve avec dommages

Dommages de thrips sur l’hémérocalle

Dommages de thrips

Thrips sur un piège collant

Trappage massif

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations