6.6. Compatibilité entre les auxiliaires et les pesticides

Les auxiliaires sont des organismes vivants qui sont, dans de nombreux cas, affectés par les pesticides utilisés avant et pendant leur présence dans la serre. En lutte biologique et intégrée, il est primordial de connaître les niveaux de persistance et de toxicité que les produits phytosanitaires peuvent avoir sur les auxiliaires. Ces connaissances doivent être acquises avant de faire le choix des auxiliaires qui lui, sera influencé par les produits préalablement appliqués dans la serre. Ces informations doivent également être connues pendant la production, pour orienter au besoin le choix des produits phytosanitaires, par exemple pour des applications localisées sur des foyers d’infestation.

Il faut tenir compte :

  • De la susceptibilité des auxiliaires aux produits utilisés;
  • Des effets résiduels des pesticides (déterminer combien de temps après l’application de pesticides les auxiliaires peuvent être introduits);
  • De l’utilisation d’agents mouillants qui peuvent être nuisibles aux auxiliaires. Cela dépend des produits, de la dose, de la fréquence et du système d’irrigation. Les systèmes goutte-à-goutte sont moins problématiques que l’arrosage par aspersion;
  • De la possibilité d’effectuer des applications localisées de pesticides;
  • De la possibilité de faire des applications de produits peu nocifs pour les auxiliaires.
Une cause fréquente d’échec d’un programme de lutte biologique et intégrée est l’introduction d’auxiliaires dans une serre où des résidus de pesticides sont présents. Les tables et les structures de bois absorbent davantage les résidus de pesticides que les structures en métal. L’introduction d’auxiliaires peut nécessiter un délai d’attente plus grand suite à une application de pesticides.

Il est recommandé de ne pas utiliser de pesticides qui persistent plus de 14 jours dans l’environnement avant et pendant l’utilisation des auxiliaires. Les insecticides organophosphorés et les carbamates sont en général moins résiduels que les organochlorés et les pyréthrinoïdes qui eux peuvent persister dans la structure et le recouvrement de la serre pendant plusieurs mois.

Les fournisseurs en lutte biologique offrent sur leur site internet des renseignements sur l’impact de la plupart des pesticides sur le marché. Puisque les informations de compatibilité des auxiliaires avec les pesticides évoluent régulièrement, il est recommandé d’aller visiter fréquemment ces sites internet pour connaître l’information. Voici certains exemples de sites internet où l’on retrouve des données sur la compatibilité des pesticides :

Les insecticides Botanigard, Distance, Endeavor 50 WG, Enstar II, Success 480 SC et le savon insecticide sont des exemples de produits dont la rémanence est généralement d’une semaine ou moins. Il est toutefois recommandé de vérifier l’impact de chaque produit sur tous les auxiliaires qu’on souhaite utiliser. Certains auxiliaires peuvent être sensibles à un produit et d’autres non.

Certains fongicides peuvent être aussi nocifs pour les auxiliaires. Par exemple, les produits comportant ces matières actives sont à éviter lors de l’utilisation d’auxiliaires : thiophanate-méthyl (Ex. Senator), métalaxyl (Ex. Subdue 2G, Subdue Maxx) et soufre.

Du côté des régulateurs de croissance, certains sont considérés comme peu nocifs. Cependant, il est très important de vérifier la compatibilité de ces produits avec les auxiliaires.

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations