7.3. Fusarium (Fusarium oxysporum)

Symptômes

En début d’infection du Fusarium, les symptômes extérieurs sont pas immédiatement décelables. Par contre, dès le début de l´infection, ces plants constituent une source redoutable de contamination. Puisque le champignon bloque le transport de l’eau des racines aux parties aériennes, les plantes infectées démontrent des symptômes similaires à un manque d’eau. Une coupe transversale des racines et du collet permet d’observer que les vaisseaux conducteurs présentent des points de couleur brun-rouge à brun-noir. Les symptômes sont les suivants :

  • Flétrissement ;
  • Jaunissement des feuilles ;
  • Coloration terne du feuillage ;
  • Ralentissement ou arrêt de croissance ;
  • Dessèchement du feuillage ;
  • La chlorose du feuillage peut apparaître d’un seul côté du plant.

Caractéristiques du pathogène

Le champignon est très spécifique quant à son hôte et chaque souche de Fusarium n’attaque qu’une seule espèce de plante (parfois spécifique à la variété). Le champignon peut rester dans le sol pendant plusieurs années. Les spores peuvent être présentes et demeurer viables dans la serre et dans la semence de plants infectés, les boutures, etc. Les manipulations, l’arrosage, les insectes et les acariens peuvent également disséminer les spores.
Lorsque les spores se déposent sur le substrat, le mycélium se développe. La contamination se fait au niveau racinaire, par les blessures ou les ouvertures naturelles. Le champignon se développe d´abord dans les vaisseaux vasculaires des racines avant d’atteindre toute la plante. La période d´incubation est de 2 à 13 semaines. Sa température idéale de développement est de 24 à 30 °C. La maladie ne se développera pas à moins de 20 °C mais le plant demeure infecté.

Contrôle

La lutte contre Fusarium oxysporum est très difficile. Il est à noter qu’aucun fongicide n’est vraiment efficace contre cette maladie. Il est pratiquement impossible d’éliminer la maladie des plants infectés. Certaines pratiques sont recommandées afin de limiter sa présence et les infestations, dont :

  • Maintenir une bonne hygiène de la serre (désinfection et autres) ;
  • Maintenir un pH qui ne favorise pas le pathogène :
    • Des pH acides semblent favoriser le Fusarium. La maladie est plutôt rare lorsque le pH est au-dessus de 7.0;
    • Ne pas trop augmenter le pH avec de la chaux car elle augmente la susceptibilité de la plante, utiliser plutôt du bicarbonate de potassium;
  • Préférer les terreaux bien aérés, éviter la tourbe et les substrats lourd  ou trop secs;
  • Utiliser des substrats et des contenants neufs;
  • Éviter que les plantes ne soient directement en contact avec le sol de la serre ou de l´extérieur de la serre;
  • Exercer une surveillance régulière et brûler les individus atteints ;
  • Tout désinfecter à la fin d´un cycle de culture ;
  • Eviter les températures excessives dans la serre en été (il serait idéal de ne pas dépasser 23 °C) ;
  • Fertilisation :
    • Le champignon semble favorisé par la présence d’azote ammoniacal (NH4+) ;
    • Éviter les carences en potassium, calcium et bore ;
    • Le fer chelaté (Fe-EDDHA) semble défavoriser la croissance du Fusarium
  • Faire attention au mode d´arrosage car l’eau apportée par aspersion provoque des éclaboussures projetant des spores du champignon ou des particules de substrat infesté.

Les irrigations trop abondantes favorisent la montée du champignon dans les tiges et stimulent la sporulation. Le lessivage des spores entraîne ces dernières au niveau des racines où se produit la contamination. Donc, les excès d’eau sont plus à éviter que les manques d’eau.

Les biofongicides homologués contre le Fusarium, recommandés en prévention, sont:

  • Mycostop (Streptomyces griseoviridis)
  • Prestop (Gliocladium catenulatum)
  • Rootshield/ Trianum/ Bora (Tricoderma harzianum)
  • Taegro (B s. amyloliquefaciens) et Actinovate (Streptomyces lydicus) sur cyclamen

Il est recommandé de toujours vérifier les risques de phytotoxicité des produits avant de les utiliser sur une plante. En cas de doute, il faut effectuer des essais sur une petite quantité de plants avant d’en étendre l’emploi sur toute la production.

Fusarium dans dianthus

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations