7.5. Oïdium ou blanc (plusieurs genres et espèces)

L’oïdium est une maladie fréquente des plantes ornementales. Chacun des types d’oïdium est spécialisé pour infecter seulement certains hôtes d’un genre ou d’une famille. Ces infections ne se répandront pas à d’autres espèces de plantes. Cette maladie se produit seulement sur des tissus vivants et cause rarement la mort du plant mais les dommages esthétiques diminuent beaucoup la valeur marchande.

Symptômes

Il produit un mycélium gris ou blanc sur les feuilles ou autres parties vertes de la plante. L’oïdium peut causer :

  • Une formation de feutre sur et/ou sous les feuilles, tiges et boutons ;
  • Des distorsions, décolorations et chute des feuilles affectées.

Certains pathogènes se développent à l’intérieur des tissus et provoquent un affaiblissement de l’hôte.

Caractéristiques du pathogène

L’oïdium est un parasite qui n’a pas besoin de blessures pour infecter un hôte. Les spores sont portées par les courants d’air et elles n’ont pas besoin d’eau libre pour germer. Certaines souches se développeront plus rapidement à forte humidité. Les conditions idéales sont des journées chaudes et sèches suivies de nuits froides et humides.

Contrôle

Certaines pratiques sont recommandées pour éviter sa présence ou diminuer son infestation, dont :

  • Augmenter la ventilation (surtout la nuit) et le chauffage afin de réduire
    l’humidité atmosphérique;
  • Détruire toutes les parties affectées afin de diminuer la production de spores;
  • Espacer suffisamment les plants pour favoriser une bonne aération ;
  • Une humidité relative de 100 % provoquée à chaque 24 heure réduit la
    germination et tue certaines spores ;
  • Utiliser un programme rigoureux de dépistage ;
  • Choisir des cultivars résistants.

Les biofongicides homologués en serre ornementale, surtout utilisés en prévention, contre le blanc sont :

  • Actinovate (Streptomyces lydicus)
  • Cease/ Rhapsody (Bacillus subtilis)
  • Cyclone (acides citriques et lactiques)
  • Milstop (Bicarbonate de potassium)
  • Regalia Maxx (Reynoutria sachalinensis)

Il est recommandé de toujours vérifier les risques de phytotoxicité des produits avant de les utiliser sur une plante. En cas de doute, il faut effectuer des essais sur une petite quantité de plants avant d’en étendre l’emploi sur toute la production.

Blanc sur calibrachoa

Blanc sur calibrachoa

Blanc sur bégonia

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations