7.8. Pourriture de la tige (Rhizoctonia sp.)

Rhizoctonia sp. n’est pas spécifique et peut affecter la plupart des plantes cultivées en serre. Ce pathogène est présent à l’état naturel dans la plupart des sols. Rhizoctonia sp. affecte régulièrement les jeunes plantules. Il est responsable de la fonte des semis chez plusieurs espèces de plantes cultivées (vinca, impatiens, coleus, célosie, aubergine, etc.). Il y a de nombreuses espèces de Rhizoctonia qui affectent une grande diversité de plantes.

Symptômes

Le champignon forme de petits filaments translucides à la surface du sol qui ressemblent à une toile d’araignée et qui sont très caractéristiques. Il attaque d’abord les plantes à la surface du sol, ou sur les feuilles en propagation. Puis vient la pourriture racinaire ou l’apparition des chancres bruns à noir au collet et/ou la fonte des parties aériennes. La plante tombe sur le côté au sol.

Caractéristiques du pathogène

Rhizoctonia attaque de préférence les plants qui présentent des blessures ou qui se trouvent dans des conditions défavorables à leur croissance. L’infection est à son optimum à des températures élevées de sol (actif entre 12 et 32 °C) avec une humidité basse du substrat. Des températures de sol élevées, des assèchements fréquents du substrat ou encore une concentration excessive en sels sont autant de facteurs qui favorisent le développement de Rhizoctonia.
Le pathogène peut être véhiculé par un substrat infecté, les sciarides, l’eau, la poussière, les débris de culture, les outils et les pots. De plus, il peut être apporté par la semence provenant de plants infectés. L’évolution de la maladie peut être rapide.

Contrôle

Certaines pratiques sont recommandées pour éviter sa présence ou diminuer son infestation, dont :

  • Utiliser un substrat d’enracinement exempt de pathogènes (le stériliser au besoin);
  • Désinfecter les tables et le matériel entrant en contact avec les plants.
  • Éviter que les plants touchent le sol.
  • Ne pas laisser l’embout des boyaux d’arrosage par terre;
  • Éviter les excès d’irrigation et les éclaboussures d’eau sur le feuillage;
  • Éviter de balayer les planchers secs, la poussière ainsi formée transporte un inoculum de Rhizoctonia;
  • Fournir aux plantes les conditions environnementales favorables à leur croissance;
  • Utiliser des semences saines;
  • Manipuler les plants avec soin afin d’éviter les blessures.

Les biofongicides homologués contre Rhizoctonia, recommandés en prévention ou très tôt en début d’infestation, sont :

  • Actinovate homologué seulement sur le géranium (Streptomyces lydicus)
  • Cease/ Rhapsody (Bacillus subtilis)
  • Influence Ail 70 % homologué seulement sur les semis Prestop (Gliocladium catenulatum)
  • RootShield / Trianum / Bora (Tricoderma harzianum)
  • Taegro (Bacillus subtilis var. amyloliquefaciens)

Il est recommandé de toujours vérifier les risques de phytotoxicité des produits avant de les utiliser sur une plante. En cas de doute, il faut effectuer des essais sur une petite quantité de plants avant d’en étendre l’emploi sur toute la production.

Rhizoctonia dans gerbera

Rhizoctonia dans plateau d’impatiens

Rhizoctonia dans plateau d’annuelle

© 2017 IQDHO. Tous droits réservés - Il est interdit de reproduire, enregistrer ou diffuser un extrait de l’information contenu sur ce site, sous quelque forme ou par
quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite de l’institut.
Conception Web : SH Web Créations